Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2007 1 06 /08 /août /2007 19:24

Klyastitsy.jpg

La bataille de Klyastitsy est un engagement relativement mineur qui eut lieu du 30 juillet au 1er août 1812 près du village de Klyastitsy sur la route de Polatsk à Sebezh (Biélorussie). Dans cette bataille l'armée russe commandée par Pierre Wittgenstein pour défendre Saint-Petersbourg, défait l'armée française du maréchal Oudinot
Le 28 juillet douze escadrons français de cavalerie sont attaqués par surprise par huit escadrons de hussards et de cosaques du général russe Jakob Petrovich Kulnev. Malgré leur supériorité numérique, les escadrons français perdent l'escarmouche et battent en retraite.
À ce moment-là, dans son avance sur Saint-Petersbourg, Oudinot occupe le village de Klyastitsy. Il dispose 28 000 hommes à opposer aux 17 000 que comptent les Russes. Malgré cela, Wittgenstein décide de combattre.
La bataille commence le 30 juillet à 14 heures. L'avant-garde russe menée par Kulnev (4 000 hommes) affronte l'avant-garde française près du village de Yakubov. Kulnev est parvenu à encercler les Français mais ceux-ci gardent le contrôle du village. Le jour suivant, après plusieurs attaques et contre-attaques, la pression des Russes force Oudinot à faire retraite sur Klyastitsy. Afin de poursuivre leur avance les troupes russes doivent traverser la rivière Nishcha. Oudinot commande d'incendier l'unique pont. Tandis que la cavalerie russe patauge dans la Nishcha, le 2e bataillon du régiment de grenadiers de Pavlovsk se précipite sur le pont en flammes.
Après avoir traversé la rivière Drissa le 1er août, Kulnev poursuit les Français avec plusieurs régiments de cavalerie et un bataillon d'infanterie. Ses unités tombent dans un guet-apens et souffrent de sévères pertes sous le feu de l'artillerie française. Kulnev lui-même est blessé, un boulet de canon lui a emporté les deux jambes, il succombe le jour même.
Finalement Oudinot fait retraite jusqu'à Polatsk et l'offensive française sur Saint-Petersbourg échoue.
Wittgenstein reçoit l'ordre de Saint-George au deuxième degré. On rapporte qu'Alexandre Ier de Russie l'appelle désormais : « le sauveur Saint-Petersbourg». Le capitaine Krylov, dont l'unité était la première à traverser la rivière sur le pont en flammes, reçoit l'ordre de Saint-George au quatrième degré.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick R. Nastro - dans LES BATAILLES NAPOLEONIENNES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Patrick R. Nastro
  • Le blog de Patrick R. Nastro
  • : Bienvenue au pays de Napoleon et de ses contemporains, vous apprendrez surement bien des choses interressantes sur les empereurs Napoléon Ier et Napoléon III et sur la famille Bonaparte, de ce qu'il reste de ces empires Français au XXIème siècle...
  • Contact

Profil

  • Patrick R. Nastro

Recherche

Archives

Liens