Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2007 1 06 /08 /août /2007 19:27

moskowa.jpg

La bataille de la Moskowa du 7 septembre 1812 (26 août dans le calendrier julien) fut la principale confrontation de la Campagne de Russie pendant les guerres napoléoniennes où les forces sous Napoléon Ier obtinrent une victoire sur l'armée commandée par Alexandre Ier de Russie près du village de Borodino (et de la ville de Mojaïsk).
Le résultat tactique fut équilibré et ce n'est que pour des considérations stratégiques que cela est considéré comme une victoire : les Russes abandonnèrent le terrain, ouvrant la route de Moscou à la Grande Armée. Ceux-ci considèrent cependant qu'il s'agit d'une victoire, en raison de la résistance qu'ils opposèrent à la Grande Armée, et la nomment « bataille de Borodino ».
La grande armée avait commencé l'invasion de la Russie en juin 1812. Les forces russes reculèrent en apppliquant la politique de la terre brûlée selon la tactique de Michel Barclay de Tolly, déjà prévue en 1807 après la bataille de Friedland.
Le tzar, lassé de cette stratégie nomme un nouveau commandant russe : le prince Mikhaïl Koutouzov, qui attendit que les Français (avec de nombreux Polonais et Bavarois) soient à 125 km de Moscou pour accepter la bataille.
Koutouzov choisit un secteur facile à défendre et le renforça avec des retranchements, notamment la redoute Rayevski dans le centre droit de la ligne et les pointes Bagration. Environ 115 000 hommes et 630 canons attendaient.
Napoléon arriva avec environ 125 000 hommes et 587 canons ; il n'utilisa pas ses tactiques habituelles et opta pour un assaut frontal. On pense qu'il cherchait un choc décisif qui détruirait l'armée russe, difficile à obtenir avec des troupes mal ravitaillées et disparates. L'attaque française fut réussie au départ bien que coûteuse, Joachim Murat dirigea une attaque conjointe de la cavalerie et de l'infanterie et au début de l'après-midi il avait pris la redoute Rayevski, perdue puis reprise ensuite. Mais les Russes engagèrent leurs réserves et la bataille se transforma en une boucherie d'attrition. Une contre-attaque russe fut brisée par l'artillerie ; comme la nuit tombait les deux côtés cessèrent le combat et les Russes partirent pour Moscou.
Les forces russes ont eu environ 44 000 victimes et la Grande armée 35 000. La grande erreur de Napoléon est de ne pas avoir utilisé la garde, troupe d'élite de son armée, pour définitivement emporter le centre russe et obtenir une victoire décisive. Il a préservé la garde impériale pour la bataille suivante pour prendre Moscou... bataille qui n'a jamais eu lieu. Les Français prirent Moscou (à 125 km) une semaine plus tard mais, la ville ayant été vidée de toutes réserves et incendiée, furent obligés de la quitter un mois plus tard pour une retraite catastrophique.
Une autre bataille de Borodino eut lieu en octobre 1941.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick R. Nastro - dans LES BATAILLES NAPOLEONIENNES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Patrick R. Nastro
  • Le blog de Patrick R. Nastro
  • : Bienvenue au pays de Napoleon et de ses contemporains, vous apprendrez surement bien des choses interressantes sur les empereurs Napoléon Ier et Napoléon III et sur la famille Bonaparte, de ce qu'il reste de ces empires Français au XXIème siècle...
  • Contact

Profil

  • Patrick R. Nastro

Recherche

Archives

Liens